Le phénomène du « no poo », à adopter ou pas !

Les dernières études montrent que nos produits cosmétiques de tous les jours, notamment les shampoings contiennent des ingrédients nocifs, voire même toxiques et allergisantes pour la peau et les muqueuses. Raison pour laquelle de nombreuses personnes adoptent aujourd’hui la mode « no poo ». Une tendance qui risque de secouer les habitudes pour l’hygiène des cheveux et pourrait révolutionner le quotidien de nombreuses femmes. Mais le no-poo, qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce que le no-poo ?

Le no-poo est une tendance venue tout droit des États-Unis, consistant à se laver les cheveux sans passer par la case shampoing. Le nom est d’ailleurs une abréviation du terme anglais « no-shampoo » qui comme vous le savez signifie « sans shampoing ». La méthode consiste à laver les cheveux sans aucun produit dérivé ou du moins échanger nos shampoings habituels contre des produits plus doux et mieux adaptés pour le cuir chevelu. Le but étant de détoxifier les cheveux et les cuirs chevelus de tous les actifs et ingrédients nocifs contenus dans les produits cosmétiques habituels.

Les autres alternatives

Jugée trop radical pour certains, il existe effectivement des alternatives au vrai « no-poo method » qui consiste à n’utiliser aucun produit. On peut par exemple zapper l’étape du shampoing pour passer directement à l’après-shampoing sans sulfate et silicone, ni quelques composants dérivés tels que le thicone, le thiconol, le siloxane ou le silane. En effet, l’après-shampoing, tout comme le shampoing possède une base lavante. Ils sont toutefois bien plus doux par rapport à celle de nos shampoings habituels et sont moins agressifs pour le cuir chevelu. Il est aussi possible d’utiliser tout simplement de l’eau claire et bicarbonate de soude pour laver les chevaux sans shampoing, et rincer au final avec du vinaigre de cidre.

Les avantages du no-poo

Selon les femmes qui ont déjà essayé cette méthode, le no-shampoo présente de nombreux avantages, non seulement pour les cheveux, mais aussi pour l’environnement. Subissant ainsi moins d’agressions tout en conservant leurs propriétés, les cheveux se porteraient mieux. La méthode permet également d’éviter de dépenser de l’argent inutilement sur des produits extrêmement coûteux. Évidemment passer à cette méthode ne se fait pas du jour au lendemain. Les cheveux nécessitent un petit temps d’adaptation pour bien accepter cette méthode. Il faut donc commencer par espacer les shampoings pour arriver à un rythme idéal d’un shampoing tous les 15 jours. Le no-poo est aussi adapté à tout type de cheveux que ce soit bouclé, sec, afro ou même coloré.

Pourquoi les cheveux afros ont besoin de soins très particuliers…
Quelles huiles essentielles pour nourrir mes cheveux secs et abîmés ?